Dance - L'art et la technique du travail de partenaire






Comprendre le travail de partenaire permet de démystifier la pratique pour mieux mystifier le spectateur





Maîtriser la technique augmente le plaisir et les possibilités expressives





Travailler avec méthode diminue le risque de blessures


L'enseignement du travail de partenaire :
L'approche originale de Sylvain Lafortune


Le travail de partenaire occupe une place importante dans la danse. À partir du moment où plus d’un danseur est sur scène, il n’est pas rare que l’un soit supporté, déplacé ou soulevé par son partenaire. Grâce aux portés, les possibilités corporelles d’un danseur sont multipliées et l’espace vertical s’ouvre à ses mouvements. Le désir de défier la gravité, si cher aux danseurs, trouve ici le moyen de créer des effets spectaculaires et surréels.

Le travail de partenaire en danse reste une pratique entourée de mystère. On comprend mal comment deux individus arrivent à donner l'impression de bouger comme un seul. En fait, malgré sa grande popularité, on connait peu de choses sur le sujet. Même pour les danseurs experts, les raisons qui sont données pour expliquer les succès ou les échecs sont souvent basées sur des croyances non fondées. Pour résoudre les problème auxquels ils font face, les partenaires procèdent plus souvent qu'autrement par essais et erreurs, une méthode qui donne de bons résultats mais qui prend du temps et comporte son lot de fatigue, de frustration et de risque de blessure. De plus, même lorsqu’ils sont satisfaits de leur exécution, les partenaires ont habituellement de la difficulté à décrire ce qu'ils ont fait. Leur savoir-faire reste ainsi difficilement transmissible aux générations futures qui doivent à leur tour, par essais et erreurs, réinventer la roue.

Depuis plusieurs années, comme danseur, comme enseignant et comme théoricien, j'interroge la pratique du travail de partenaire en danse. Mon but est de démystifier la pratique pour mieux mystifier le spectateur. Mon approche originale pour enseigner le travail de partenaires s’articule autour de deux éléments principaux : l’application de principes mécaniques et l’utilisation d’une terminologie spécifique.

Dans mes cours, je guide les étudiants à travers une série d'exercices qui démontrent comment les forces agissent sur le corps et comment utiliser avantageusement les principes mécaniques pour améliorer l'exécution. En même temps, l'emploi d'une terminologie précise permet de bien décrire le détail des mouvements exécutés et, pour les partenaires, de communiquer clairement entre eux. L'accent est également mis sur la transition entre les portés, la lecture des signaux corporels et la coordination des actions afin de lier les mouvements en un tout chorégraphique.

Avec ces informations et la pratique, même des portés complexes deviennent étonnamment facile à réussir. Ma méthode donne d’excellents résultats chez les jeunes et les moins jeunes, les hommes et les femmes, chez les experts et les novices. Pour les danseurs il ne s'agit pas d'apprendre quelques portés mais d'acquérir une méthode de travail qui permette de faire tous les portés, peu importe le style de danse pratiqué.